Si les couples de vortexes L2/R2existaient,

et que les cellules épiblastiques se comportent de la façon que Vincent Fleury décrit, les « buds » des membres seraient définis perpendiculaires à l’épiblaste ! Dans ce genre là :
perp.jpg

Bien sûr il ne « poussent » pas en dorsal, il y a repliement et donc on aura quelque chose dans le genre :
perprolled.jpg

Qu’est ce que le sens des vortexes a à faire avec la façon dont les membres vont plier ?

perprolledextended.jpg


Et Agathi a raison, le schéma « final topology of limb anlagen » ne va pas non plus, il faudrait l’enrouler également pour que les membres ne poussent pas dorsalement !
Disons comme ça :
carre.jpg

Bien sûr, le schéma qui présente le « dépliement progressif du motif » ne va plus dans le sens de Fleury…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :