Pitx1, suite #1

Le papier de DeLaurier et al. qu’Agathi a présenté, « Pitx1 determines the morphology of muscle, tendon, and bones of the hindlimb », est intéressant pour au moins quatre raisons :

  1. le travail est fait à base d’animaux transgéniques, donc la mécanosensibilité de certains ne devrait pas être titillée,
  2. les auteurs montrent des altérations non pas seulement de l’ossature mais également de la musculature et des points d’ancrage,
  3. ils observent un effet de dose, suivant que les animaux sont hétérozygotes ou homozygotes pour le transgène,
  4. enfin, le transgène Prx1-Pitx1 ne altère pas les membres postérieurs, mais uniquement les antérieurs, transformant les coudes pour rapprocher leur morphologie à celle des genoux, les carpes pour rapprocher leur morphologie à celle des tarses et perturbe les mains.

Les effets observés indiquent que Pitx1 est un des déterminants de l’identité du membre postérieure; la transformation est partielle, donc il y a au moins un autre déterminant de cette identité; le transgène a des effets clairs à partir du niveau du coude.

Difficile de renier le déterminisme génique. Enfin, il se peut qu’il y ait quelqu’un qui trouvera à redire.

Une Réponse

  1. qu’est-ce que je me marre.

    Allez tchao
    La partie est finie
    et vous avez perdu

    vf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :