mauvaise foi affichée :-)

A fréquenter des gens de « mauvaise foi » peut-on développer de la « mauvaise foi » ? l’attraper comme une maladie infectieuse ? Probablement, ce qui rend Vincent Fleury infréquentable, déjà affecté au point de pouvoir fréquenter Jean Staune sans crainte de l’attraper.

Accuser quelqu’un de mauvaise foi sans en apporter la preuve ne serait pas très seyant pour un blog propret comme dloale, je me vois donc contraint d’en apporter la preuve, pour vous justifier l’ire d’Agathi, que je croyais au début due au sobriquet de Judy dont Fleury l’affuble, ou à la scatologie à laquelle il s’est essayé. Quand elle s’est calmée suffisamment pour articuler sans émailler son propos de références dignes de la flotte commerciale grecque elle a croassé« va voir FAQ23 et dit moi si ce n’est pas unorifice anatomique dont je ne reproduirai pas le nom‘ ». Quand j’ai lu FAQ23 je me suis dit que c’était un ‘orifice anatomique dont je ne reproduirai pas le nom‘ et avant que je n’appelle Agathi pour l’assurer qu’elle a bien jugé l’individu je lui fait l’amitié d’afficher le pourquoi1. Et tant qu’à faire, je vais aussi libérer ses commentaires2 et laisser ce post public.

FAQ23 fait référence à disorganized body plan. Je me demandais comment ça s’est fait que je pose la question Il y a des gènes dont l’inhibition réduit les embryons en bouillie, est-ce que ça ne réduit pas votre théorie en bouillie? (en fait Vincent Fleury semble inventer les questions en fonction de la réponse qu’il veut donner ! je reviendrais pour reposer les questions qu’il m’attribue, parce que j’ai jeté un coup d’oeil et c’est du n’importe quoi à la Fleury)

Voyons ce que j’ai écrit et pourquoi :


10-01-2007 à 17:27 :

Bon évidemment, mon point de vue a légèrement évolué depuis le premier papier: pour faire un peu plaisir aux biologistes, j’ai laissé le pôle attracteur. Je crois qu’il n’est même pas nécessaire. Le mouvement est générique.

Une fois que c’est parti, le pôle est réduit en bouillie par le mouvement lui-même. De toute façon on ne peut pas sans sortir sans de l’advection diffusion, et quand vous voyez les moulinets que fait la blastula, ça laisse songeur sur le rôle des molécules.

Le mouvement ne réduit rien du tout en bouillie, par contre l’absence d’expression de certains gènes semble effectivement « réduire en bouillie » la bestiole. Pas que la bestiole d’ailleurs, certains points de vueégalement😉

La partie en gris est de Vincent Fleury lui-même, horodatée et liée pour que vous puissiez aller constater de vos yeux. L’expression « boullie » est de Vincent Fleury lui même. Du même monsieur qui sur sa page se permet de faire un cours sur ce qu’est « une masse de cellules en bouillie » en changeant complètement de sujet, ponctuant avec un très mignon« C’est fort complexe sur le plan de la physique statistique, et l’on ne peut pas expliquer ça en deux lignes à des biologistes.« . Qui lui a dit d’expliquer ça a des biologistes ? Personne que je sache.

Gonflé à bloc le Fleury, continue un peu plus loin en disant « Pour un physicien, on ne décrit pas les choses en terme de bouillie, ou autre, avec un simple cliché descriptif.. Je suis bien aise de le savoir. Est-ce que je dois conclure que Fleury n’est pas physicien ? Parce que le terme « bouillie » est de lui, ne l’oublions pas ! Lui il l’a oublié et il s’enfonce dans une de ces contradictions. Il s’enfonce en disant « […]la logique d’une transtion rugueuse en biologie, le passage de feuillets ayant la topologie d’une facette cristalline, à des masses ayant la topologie d’une surface rugueuse en physique (ce qu’un biologiste appelera une bouillie)« , puis « Faire un cliché, et dire, le gène truc induit de la bouillie, ce n’est pas de la science« . Je suis d’accord là ! Ca fait un moment que je pense que Vincent Fleury ne fait pas de la science😀

J’ai repris son expression, encadrée de guillemets pour signaler que c’était une reprise, en le citant.

Le mouvement ne réduit rien du tout en bouillie, par contre l’absence d’expression de certains gènes semble effectivement « réduire en bouillie » la bestiole. Pas que la bestiole d’ailleurs, certains points de vueégalement😉

Si je pensais qu’il s’agissait vraiment de « réduire en bouillie » sans les guillemets j’aurais mis ça en titre de mon post. A la place vous trouverez « disorganized body plans ».

Qu’en pensez-vous ?

  1. Vincent Fleury est-il de mauvaise foi ?
    Je dis oui, de très mauvaise foi.
  2. Vincent Fleury sait-il lire ?
    Dechiffrer les lettres n’est pas savoir lire, alors probablement pas.
  3. Vincent Fleury pratique-t-il la lecture des papiers de la même façon ?
    J’en sais rien de plus que son niveau d’ignorance, donc je pencherais pour l’affirmative.

Jusqu’au quatrième point il blablate inutilement, de travers et se met dans l’embarras lui-même. Puis la réponse à la question qui n’a pas été posée arrive avec moultes astérisques pour ce qui semble être le mot « connerie ». Vincent a des principes et ne peut se permettre d’écrire ce mot, mais sous couvert de grec il dit à Agathi de bouffer de la merde. Beaux principes, Mme Fleury mère est-elle au courant ?

Il répond : « transition rugueuse« . Soit. On ne sait pas quelle est la question, mais soit que « transition rugueuse » soit la réponse. Déterminée par l’expression ou non d’un ou plusieurs gènes. La transition rugueuse et par là la désorganisation de l’embryon. Même pas la peine de comprendre le détail de la « transition rugueuse », si difficile à expliquer à des biologistes. Tout ce qui compte pour nous autres pauvres qui ne saurions comprendre est que l’organisation du plan corporel en dépend et qu’elle dépend de l’expression des gènes. Il nous faut pas beaucoup pour être heureux, n’est-ce pas Agathi ?
Il pourra ajouter autant d’étapes de physique qu’il le souhaite, simples ou complexes, ce qui est important pour la discussion est ce qui les détermine. Tant que ce sont des gènes ça roule.

Voyons quelle pourrait être la question. Vincent Fleury dit :

Une fois que c’est parti, le pôle est réduit en bouillie par le mouvement lui-même. De toute façon on ne peut pas sans sortir sans de l’advection diffusion, et quand vous voyez les moulinets que fait la blastula, ça laisse songeur sur le rôle des molécules.

Le papier montre que Vincent Fleury a tort et qu’une « fois que c’est parti »ça ne continuera que si les gènes ad hoc sont exprimés, sinon ça s’arrêtera à différent stades de désorganisation du plan corporel et différentes combinaisons de différentiation des tissus, en fonction du gène non exprimé. Ca laisse songeur plutôt sur la théorie de Fleury que sur le rôle des molécules.
Ainsi, la question serait : Comment pouvez vous ignorer le rôle des gènes dans la définition des étapes de développement après avoir lu « Novel Genes Involved in Ciona intestinalis Embryogenesis: Characterization of Gene Knockdown Embryos de Mayuko Hamada, Shuichi Wada, Kenji Kobayashi, and Nori Satoh ? »
Mais la question n’était pas posée puisque il ne veut pas me causer. A quoi bon lui poser des questions ? D’autant plus qu’il ne semble pas capable de réponses rationnelles🙂


1 – Ceci dit, tu devrais faire un stage de zénitude Agathi, ça ne vaut pas la peine de te mettre dans des tels états pour si peu; on va te chercher quelque chose du genre thalasso-zen.

2 – Ici

3 Réponses

  1. Merci, faut voir pour la thalasso🙂

  2. Vraiment un ‘orifice anatomique dont je ne reproduirai pas le nom

  3. 😀

    Tu devrais faire aussi un lien vers ATTRAPE COUILLON
    😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :