Pitx1, suite #2

J’ai dû écrire par-ci par là que Vincent Fleury ne sait pas lire et que par lire j’entends comprendre ce que l’on lit et non pas simplement déchiffrer les lettres ou regarder les images. Cette fois il a construit la trappe, il est tombé dedans, et il est tellement content qu’il a sabrer le champagne ! (au moins il s’est fait plaisir). Pour les lecteurs habitués du blog j’ai placé les messages que nous nous sommes échangé avec Fleury ici, la correspondance étant privée.

Voyons en clair ce qu’il en est, même si je dois répéter certaines choses qui ont été dites déjà :

Il commence par mal lire mon post. Il semble, a posteriori, qu’il n’a pas été jusqu’à :

L’expression d’un gène capable de changer l’orientation du membre… Pas complètement, mais suffisamment pour mettre en question des théories “purement physiques”. (gras pour l’occasion)

.

Il s’emballe et commence à s’agiter. Par notre correspondance je tire la conclusion qu’il n’a pas lu l’article que je mets à sa disposition de suite, conscient qu’il est difficile de discuter un papier qu’on n’a pas lu (mon envie d’Open Access…). Il finit par le charger, jette un coup d’oeil à la figure 3 et s’emballe encore plus.

Suite à la réponse de Tabin, qu’il reproduit ici, il exulte et attaque le champagne.

Je vais ouvrir une bouteille tantôt (il est un peu tôt pour ce fuseau horaire). Je vais boire au plaisir que Vincent Fleury m’a fait en affichant, non pas de la mauvaise foi, mais son incapacité de lire et comprendre, surtout comprendre d’ailleurs, ce qui est écrit en toutes lettres.


[edit Agathi]
Tu dis qu’il n’est pas de mauvaise foi, mais à lire ceci je ne suis pas sûre que tu as raison :

et vous répétez les mêmes conneries alors que vous avez sous les yeux
depuis des semaines l’explication de tout ça
et vous prenez un ton condescendant pour me ridiculiser
et vous dites que je ne sais pas lire etc. etc.

C’est vrai qu’il ne sait pas lire 🙂 mais est-ce de bonne foi que de commenter un article qu’il n’a pas lu quand il t’accuse toi d’en faire autant ?[/edit]


Comme je ne pense pas qu’il y aura de correction publiée de la part de Tabin, Fleury sera privé de mes excuses, le pauvre.

Les questions que je me pose sont : Est-ce que ça lui servira de leçon pour mieux lire la prochaine fois ? Je doute fort. Est-ce qu’il arrêtera de se ridiculiser en public ? Je doute fort.

Contrairement à lui, je vous laisse juges de l’issue de la partie 🙂

Maintenant, si des collaborateurs proches de Fleury lisent ses pages, ce post en particulier, j’aimerais avoir leur avis dans les commentaires. Ne soyez pas timides et si vous ne voulez pas afficher votre nom je vous garantie l’anonymat.

Publicités

Protégé : e-mails [25-26/07/07]

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Pitx1, suite #1

Le papier de DeLaurier et al. qu’Agathi a présenté, « Pitx1 determines the morphology of muscle, tendon, and bones of the hindlimb », est intéressant pour au moins quatre raisons :

Lire la suite

galanterie

Il y a des galanteries franchement puantes et il y a des galanteries franchement rafraîchissantes. OldC m’a passé un coup de fil il y a un peu plus de 45 min, qui s’est conclu par :  » à toi l’honneur ».

Si M. Fleury a écrit à Tabin et que lui a transmis à Logan il se peut que les deux puissent rigoler allègrement de M. Fleury et de son ignorance (entre autres de la littérature scientifique du sujet sur le quel il semble travailler)

OldC quand il fait de la biblio la fait à fond. Il est parti pour quelques jours de vacances en embarquant de quoi lire : la biblio complète de Tabin et Logan en fait. Dans le tram il est tombé sur un « bijou tout mignon« , comme il dit, et il m’a appelé pour me le signaler et me demander si j’aurais l’obligeance de me charger à le poster ici. Ce n’est pas de l’obligeance, c’est un plaisir évident.

Il se trouve que Malcolm Logan a continué à travailler sur Pitx1 et son rôle dans la morphogenèse; il y a un an à peu près il signait ce papier :


Pitx1 determines the morphology of muscle, tendon, and bones of the hindlimb

April DeLaurier, Ronen Schweitzer and Malcolm Logan

The vertebrate forelimb and hindlimb are serially homologous structures; however, their distinctive morphologies suggest that different mechanisms are associated with each limb type to give rise to limb-type identity. Three genes have been implicated in this process; T-box transcription factors Tbx5 and Tbx4, which are expressed in the forelimb and hindlimb, respectively, and a paired-type homeodomain transcription factor Pitx1, expressed in the hindlimb. To explore the roles of Pitx1 and Tbx4 in patterning the hindlimb, we have ectopically misexpressed these genes in the mouse forelimb using transgenic methods. We have developed a novel technique for visualising the structure and organisation of tissues in limbs in 3D using optical projection tomography (OPT). This approach provides unparalleled access to understanding the relationships between connective tissues during development of the limb. Misexpression of Pitx1 in the forelimb results in the transformation and translocation of specific muscles, tendons, and bones of the forelimb so that they acquire a hindlimb-like morphology. Pitx1 also upregulates hindlimb-specific factors in the forelimb, including Hoxc10 and Tbx4. In contrast, misexpression of Tbx4 in the forelimb does not result in a transformation of limb-type morphology. These results demonstrate that Pitx1, but not Tbx4, determines the morphological identity of hindlimb tissues.

Keywords: Pitx1; Limb-type identity; Hoxc10; 3-D imaging; OPTdoi:10.1016/j.ydbio.2006.06.055

L’accès est libre, le papier vient juste de sortir de derrière le paywall. Ainsi, si vous voulez aborder le sujet doucement, ne cliquez pas pour voir la suite du post. Cliquez pour ouvrir le papier lui-même.


Lire la suite

VF_MF

Je viens de faire un nouveau dossier dans « Vincent Fleury », nommé « mauvaise foi », pour y consigner les exemples qu’il donne. En voici un joliment illustré :

Lire la suite

mauvaise foi affichée :-)

A fréquenter des gens de « mauvaise foi » peut-on développer de la « mauvaise foi » ? l’attraper comme une maladie infectieuse ? Probablement, ce qui rend Vincent Fleury infréquentable, déjà affecté au point de pouvoir fréquenter Jean Staune sans crainte de l’attraper.

Accuser quelqu’un de mauvaise foi sans en apporter la preuve ne serait pas très seyant pour un blog propret comme dloale, je me vois donc contraint d’en apporter la preuve, pour vous justifier l’ire d’Agathi, que je croyais au début due au sobriquet de Judy dont Fleury l’affuble, ou à la scatologie à laquelle il s’est essayé. Quand elle s’est calmée suffisamment pour articuler sans émailler son propos de références dignes de la flotte commerciale grecque elle a croassé« va voir FAQ23 et dit moi si ce n’est pas unorifice anatomique dont je ne reproduirai pas le nom‘ ». Quand j’ai lu FAQ23 je me suis dit que c’était un ‘orifice anatomique dont je ne reproduirai pas le nom‘ et avant que je n’appelle Agathi pour l’assurer qu’elle a bien jugé l’individu je lui fait l’amitié d’afficher le pourquoi1. Et tant qu’à faire, je vais aussi libérer ses commentaires2 et laisser ce post public.
Lire la suite

Punch et Judy

Judy dit : Punch m’avait prévenue que si le modèle était intéressant, le mec était con à souhait. Et même pas les couilles de dire qu’il pense que je raconte des conneries.

Image 1.png

Bien, vais mettre son bouquin au frais en attendant de voir ses publications dans des revues scientifiques.

En attendant, puisque son niveau de grec va jusqu’au skatanafas qu’il bouffe sa merde lui-même. Je souhaite du courage aux pauvres qui auront à lire ses manuscrits scientifiques.

Image 2.png

(pour les non greco-phones, skatanafas se traduit par bouffe de la merde, scata, racine utilisée dans scatologie par exemple, fas, forme du verbe irrégulier à souhait troo, la racine étant plus connue sous la forme pha- comme dans phagocyte; d’où mon conseil qu’il bouffe les siens)